Kaori MATSUMOTO

kaori matsumoto

Kaori MATSUMOTO

Pas de titre à cet article, son nom suffit . D’ailleurs à sa rencontre, j’en suis resté sans voix.

Déjà c’était totalement inattendu que je la trouve à Castelldefels. Ensuite çà fait 2 ans que mon chemin croise le sien, en vain. Un ami photographe, Stéphane BONNET sait qu’il y a peu, j’ai failli intitulé cet article : une quête sans fin, avec une case blanche en guise de photo.

Rendez-vous compte, elle est championne olympique depuis Londres. Elle avait annoncé sa retraite sportive, usée par tant de sacrifices. Mais elle revenu sur sa décision, pour le plus grand bien du judo. Imaginez, ses sorties annuelles se comptent sur les doigts d’une seule main ! C’est dire que chacune de ses sorties est un événement en soi. C’est une gestion de carrière encore plus extrême qu’ Ugo LEGRAND. Aux derniers championnats du Japon elle a perdue au 1er tour. Effondrée elle s’est présentée devant les journalistes en larmes pensant sa carrière terminée. Mais son aura et sa notoriété lui ont permis d’obtenir une wild card pour les Championnats du Monde à Chelyabinsk. Relancée,dans la foulée elle gagne le Grand Prix d’ Allemagne.

DSC_1918

Son explosivité n’est plus à prouver. Par contre sa personnalité au quotidien en stage est tellement loin des clichés de « la machine » qu’elle montre en compétition. C’est une sacré personnalité, une extravertie qui est toujours prête à se marrer avec les autres toutes nationalités confondues. Sa joie est vraiment communicative.

Mais au-delà de ces faits, Kaori reste pour le portraitiste un modèle exceptionnel. Un exemple d’humanité qui défie tous les standards. Un visage c’est d’abord un regard. Mais il ne faut pas se contenter des pupilles, mais bien y inclure la forme des yeux.

Je vois d’abord son dossard doré de championne olympique. C’est pas rien. Elle se retourne discute avec d’autres athlètes, je vois son visage vraiment pour la première fois . En tant que photographe je suis subjugué. L’humanité a ceci de formidable qu’elle nous offre une palette infinie de visages Mais de temps en temps certains dépassent l’imagination. Ce regard…Avec ses yeux de loup comme elle le dit elle-même, elle a un pouvoir de fascination incroyable sur les occidentaux.

Savourez chacune de ses sorties, après 2016 çà sera fini. Avec ses critères stricts de non-individualisation des athlètes, je pense que l’image du judo japonais et par la même mondial, se sont privés d’une icone. Elle est un exemple au quotidien d’abnégation . Elle a une énergie positive communicative qui dépasse les frontières. Elle a un palmarès exceptionnel : Championne Olympique et Championne du Monde. Elle a un judo explosif et instinctif qui ne s’apprend pas dans les écoles, elle a un don. Enfin, sa beauté est universelle.

Tout était réuni, ce fut une occasion manquée. Alors ne boudez pas votre plaisir , dès que vous en aurez l’occasion aller la voir combattre… avant qu’il ne soit trop tard.

DSC_1940Emmeric LE PERSON

Print Friendly, PDF & Email

7 réflexions au sujet de « Kaori MATSUMOTO »

  1. si je la connaissais j’aimerais beaucoup dire:

    en silence de mots
    les yeux sombres juste
    parlent entre nous

    mais je ne la connais pas! Je ne connais pas non plus son judo mais tes photos d’elle Emmeric sont sublimes (la 1ière est tout simplement magique!) Ton article est très chouette et tu as trouvé le meilleur titre qui soit !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *