Hikari SASAKI : Une 6ième DAN pour une Grande DAME !

HIKARI SASAKI (1)

Hikari CARIOU SASAKI avec AWAZU senseï

Je suis chez elle dans le Finistère. Elle est sereine comme à son habitude, entourée de son mari Yves-Marie CARIOU et de leur fils. Je ne peux m’empêcher de penser à son parcours de vie en France quand elle a débarquée un matin chez les CAVRERO Michèle et Pierre, sans parler un mot de français il y a une bonne quinzaine d’années.  Comme ça semble une éternité depuis…

HIKARI SASAKI (4)

Radieuse au dernier stage du tournoi de Paris 2014

La 1ère championne olympique japonaise

Brigitte DEYDIER s’en souvient encore . Notre première icône féminine du judo français, auréolée de ses 3 titres de championnes du Monde, n’a pu la battre en finale des Jeux de Séoul en 1988 . C’est dire déjà le niveau de la performance d’Hikari. Evidement je lui ai demandé ce qu’elle avait ressenti ce jour-là : « une envie de m’échapper au plus vite !  »  Stupeur… La géopolitique était trop forte à cette époque. la Corée n’a jamais cessé de vilipender tous les athlètes nippons pendant ces jeux. On l’a oubliée ici, mais la blessure de l’occupation nippone ne s’est jamais refermée au Pays du matin calme.

HIKARI SASAKI (2)

Hikari entourée d’Yves-Marie et de leur fils Takuma

Une vie accomplie dans le Finistère

Sa carrière terminée l’attrait de la France fut le plus fort et l’envie de découvrir par soi-même avec comme tous bagages un judogi et un judo de percussion phénoménal . Les trajets et la vie l’ont fait attérir au dojo de Fouesnant avec celui qui est devenu son mari Yves-Marie CARIOU . Un mec en or, qui a le sens de la parole donnée, une humilité qui ne se limite pas au code moral du judo, mais qui le porte au quotidien . Leur fils n’a pas eu à se forcer pour faire du judo . On le voit, il s’éclate dans la pratique et le fait pour lui et pas pour le seul plaisir de ses parents.

HIKARI SASAKI (5)

Takuma dans ses oeuvres

UCHI-MATA surpuissant

Hikari SASAKI pour ceux qui ne la connaissent pas encore possède un uchi-mata de percussion qui entraîne Uke dans un vol plané des plus spectaculaires. Il mérite d’être vu et enseigné au plus grand nombre. N’hésitez-pas à la contacter pour des stages d’autant que le ne-waza est aussi une partie très importante pour elle depuis son enfance. Vous aurez ainsi l’assurance d’avoir accès à un judo total pour vos pratiquants.

6ième DAN

Pendant un an Hikari a préparé avec Yves-Marie, son passage de grade au Kodokan. Généralement on le passe dans la semaine qui suit le stage intensif où l’on revoit tous les katas. Mais la notoriété d’ Hikari et surtout son investissement dans sa préparation lui ont permis de le passer pendant le stage et leur éviter des problèmes de logistique. Son 6ième dan a été validé à l’issue d’une compétition de kata à la fin du stage. Ce qu’ Hikari retient, çà n’est pas tant sa performance que celle d’Yves- Marie. Pour leur passage de l’ ITSUTSU NO KATA, on lui a dit qu’elle avait… un bon Uké !

TSUNAMI 2011

Comme moi, beaucoup de judokas français ont été bouleversés par le Tsunami de 2011. Imaginez pour les japonais qui vivaient alors en France . Hikari et son mari ont bien entendu fait une collecte de fonds dès cette époque. Mais ils n’ont pu en rester là. Ils se sont aussi rendus aussi sur place. NEGYA senseï le professeur de judo d’Hikari lui a demandé de contacter MIYAZAKI senseï de la ville d’ OFUNATO . Depuis 3 ans, MIYAZAKI senseï part une fois par mois avec son 4X4 rempli de materiels et de biens de 1ère nécéssité. Certains vivent toujours en groupe dans du préfabriqué… Demandant comment ils pouvaient être utiles, le Maire d’ OFUNATO leur a dit que çà serait bien de faire sortir les enfants . Qu’ils voient autre chose que le décor délabré et qu’ils puissent eux aussi se reconstruire en allant voir ailleurs gràce au judo. Alors ils ont créé une association : UMINOMICHI . Celà se traduit par : les sentiers de la mer. L’objectif pour le 1ère semaine de juillet 2015 faire venir 10 jeunes judokas d’OFUNATO dans le Finistère pendant le fameux stage de judo de Fouesnant. Pour eux il y aura aussi des visites culturelles et des rencontres. Alors en cette période de fêtes, n’hésitez-pas à faire un don pour parrainer la venue d’un jeune judoka !

 

UMINOMICHIcrédit photos : Association franco-japonaise Uminomichi

Contactez Hikari SASAKI et Yves-Marie CARIOU via le site internet de leur association UMI NO MICHI

Emmeric LE PERSON

Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion au sujet de « Hikari SASAKI : Une 6ième DAN pour une Grande DAME ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *