Hidayet HEYDAROV : la nouvelle vague…attention ça va décoiffer !

hidayet-heydarov-13

Hidayet HEYDAROV – AZE (-73) champion d’Europe junior 2016

Aux derniers championnats d’Europe juniors de Malaga, j’ai pris une sacrée claque…et ça fait du bien !
Le premier jour de la compétition je retrouve avec plaisir l’azéri HEYDAROV . Je l’avais découvert discret au dernier Tournoi de Paris. Encore junior il a perdu, non sans démériter aux 3ième tour, contre le futur champion olympique italien BASILE. Je ne me doutais pas que cette fois il allait nous offrir un festival en individuel et en équipe.
hidayet-heydarov-10

Rashad MAMMADOV le même coach national qui le suit depuis qu’il est cadet

Evidemment pour les spécialistes il est loin d’être un inconnu. Médaillé européen et mondial depuis qu’il est cadet. Il bénéficie en Azerbaïdjan d’une politique basée sur le long terme, voir le très long terme. Judoka précoce au fort potentiel, sa fédération nationale le programme depuis 2012 pour 2020. J’entend par là qu’il n’est pas protégé. D’ailleurs Hidayet en cadets faisait des compétitions internationales en juniors. Depuis 2015 il participe aussi à quelques compétitions seniors. On voit qu’il lui manque encore de l’expérience. Par exemple au dernier Grand SLAM de TYUMEN il perd à la dernière seconde son combat contre le russe KHAMKHOEV alors qu’il avait le match en main. Mais on oublie un peu vite que le bond entre juniors et seniors est énorme. Ugo LEGRAND a mis une saison entière avant de trouver ses marques, lui qui sortait auréolé du titre mondial junior. La référence à Ugo n’est pas anodine, j’y reviendrais plus loin.

hidayet-heydarov-18

La chambre d’appel…si intense

Contrairement à la France, beaucoup de nations ne sacrifient pas le calendrier des -23 ans sur l’autel des économies. Un sacré galop d’essai pour accélérer sa maturité vers le passage aux seniors. Au même titre qu’en junior, les championnats de -23 sont un véritable laboratoire pour les athlètes et les coaches. On peut TOUT oser ! Qu’y risque-t-on ? Rien à part un titre et beaucoup de sensations car RIEN ne remplacera JAMAIS la compétition. Hidayet est déjà médaillé au dernier championnat d’Europe des -23, il fera partie des favoris à TEL- AVIV en novembre.

hidayet-heydarov-1

Hidayet : junior mais déjà des mains qui en disent long…

Mais revenons à Malaga. Comme à mon habitude pas de photos de combats, je laisse ça  à mes collègues dont je découvre avec plaisir les clichés le lendemain. Plus j’avance et plus on est complémentaires. Grace à toute l’équipe de Sören STARKE, le responsable de la communication au sein de l’EJU, j’ai la totale liberté de travailler entre la salle d’échauffement et la chambre d’appel. J’ai bien-sûr toujours ma règle d’or : les respect et la discrétion. En ce premier jour, je me suis rendu compte à quel point Hidayet est ce que j’appelle : un personnage solaire. Il irradie autour de lui. Mais avec la force de sa jeunesse et sa décontraction. Il assume totalement sa personnalité empreinte de liberté. Depuis la retraite d’Ugo LEGRAND, je n’avais pas vu un telle alchimie. Je ne parle pas là de simple charisme. D’autres judokas ont cette force, non ici c’est au-delà.

hidayet-heydarov-7

Derniers instants avant de monter sur le tatami

Je le félicite en fin de journée pour son titre au terme d’un parcours semé d’embûches par la forte concurrence. En finale il retrouve le redoutable géorgien Giorgi KATSIASHVILI, une autre école de judo, de vie. Evidemment le titre européen est en jeu, mais pour eux c’est aussi  un duel caucasien au sommet de l’Europe. Le Caucase, un des pivots du monde du judo. Il gagne. Mais ils ne savent pas encore qu’ils vont se retrouver en finale par équipe le lendemain.

hidayet-heydarov-14

Le passage de témoin…et de la force pour son partenaire de l’équipe

Dernier jour : les équipes !

En deux secondes c’était réglé. J’avais préparé mentalement un long argumentaire pour pouvoir être à côté des judokas et faire un reportage sur les encouragements des athlètes entre-eux. Essayer de restituer en images cette ambiance, électrique souvent, de folie parfois, dramatique toujours. Bref tellement humaine ! Fort de mon expérience aux championnats de France et aux Europe en 2013, je vais voir Sören STARKE. J’ai a peine commencé qu’on s’est déjà compris :  Yes ! Of course ! come on Emmeric !

Pas besoin de traduction. Par respect et par protocole je vais en informer les personnes responsables clefs sur le terrain. Je vois bien qu’à leur sourire, à la lueur de leur regard que la complicité est bien là. C’est un vrai bonheur de bosser ainsi !

hidayet-heydarov-16

Le capitaine c’est Hidayet

Même si mon cœur vibre pour les équipes de France, j’essaye de faire au mieux un reportage le plus généraliste possible. Quand les 4 tapis sont en action il faut faire des sacrifices, des paris, osés parfois, mais qui payent souvent. Prenez par exemple la victoire féminine au premier tour de l’équipe du Monténégro, tout un symbole et la médaille de bronze des filles croates.Je n’oublie pas la force des équipe féminines et masculines russes. La puissance décuplée des géorgiens, qui comme leurs aînés, donnent l’impression à chaque fois d’y jouer leur vie. J’ai adoré vivre de l’intérieur ce duel féminin d’anthologie Allemagne- Hollande ! Evidemment j’ai en point d’orgue la place de 3 des françaises… Mais ce qui restera graver à jamais c’est l’âme de cette équipe azérie, avec en capitaine naturel : Hidayet.

Retour en images :

hidayet-heydarov-8

Le troisième point libérateur qui amène à la finale

hidayet-heydarov-9

Qualifiés pour la finale, la médaille est assurée.hidayet-heydarov-19

Retour à la salle d’échauffement après la demi gagnée.

hidayet-heydarov-5hidayet-heydarov-6

Déjà populaire.

Le point d’orgue de la finale azérie-géorgienne : la revanche de la veille entre Hidayet et Giorgi. Mené d’un wazari Hidayet peut ressentir le souffle de la défaite et l’atmosphère surchauffée que suscite la rencontre de ses deux nations aux supporter tonitruants. Difficile parfois de ne pas regarder ce combat pendant que j’essaye de capter cette ambiance survoltée des 2 camps. Je sais que je pourrais le revoir sur la chaîne Youtube de l’EJU ou sur JUDOINSIDE. La tension est à son paroxysme, on pourrait la toucher tellement elle est palpable. Et là par instinct, je me tourne vers la surface de combat . Ça va trop vite, j’ai a peine le temps de voir son ippon mais je ne rate pas l’explosion . Il n’a pas eu besoin du ne-wasa, son arme fatale, pour gagner. Se tournant naturellement vers ses partenaires de l’équipe, je suis aux premières loges pour immortaliser un des moments les plus intenses de ce championnat d’Europe. Çà ne suffira pas pour gagner le titre. Ça n’est que partie remise, d’ici 2020 ils vont se retrouver souvent. C’est la nouvelle vague du judo mondiale.

hidayet-heydarov-4

chapeau l’artiste ! A bientôt .

Emmeric LE PERSON

Print Friendly

2 réflexions au sujet de « Hidayet HEYDAROV : la nouvelle vague…attention ça va décoiffer ! »

  1. Très bel article … Ce Emmeric ne sait pas qu’appuyer au bon moment sur la détente de son appareil, en plus il a ce sens de l’écriture !
    J’avais tout simplement la sensation d’y être et surtout ltu as fait naître en moi l’envie de suivre le parcoursdece judoka.
    Merci à toi l’Ami du sud.
    Un passionné de judo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *