Hannah MARTIN : une volonté à toute épreuve

hannah martinHannah MARTIN

Seule à Buenos Aires

Je l’ai rencontrée la 1ère fois à la World Cup de Buenos Aires. Seule , elle avait traversé tout le continent américain en auto-financement. Grâce à elle, j’ai pu résumer toute la diversité humaine de cet immense continent par ma galerie de portraits. Ce jour-là elle est allée en finale. Là je me suis dit : avec son mental, elle va aller loin Hannah !

estefania garcia hannah martin

Estefania GARCIA vs Hannah MARTIN

Le judo américain en sursis

Allons à l’essentiel : si la lutte sort définitivement des Jeux Olympiques en 2016, culturellement le judo va disparaître des États-Unis. Il y a moins de 20 clubs aux USA. Contrairement à la lutte, le judo n’est pas un sport universitaire, propice à la détection et à la formation des futurs champions. Ainsi les judo clubs ont la double casquette : judo et lutte. Jimmy PEDRO n’aurait jamais pu bénéficier des installations et des moyens universitaires, s’il n’avait pas fait en même temps de la lutte. Donc à terme le risque c’est que la lutte disparaisse aussi des sports universitaires et sûrement pas remplacée par le judo dans le contexte économique actuel. Le titre olympique de Kayla HARRISON n’y changera rien. Alors on croise les doigts !

hannah martin katerine campos

Hannah MARTIN vs Katherine CAMPOS

Hannah la battante

Elle est au Jason MORRIS JUDO CENTER de New-York. Elle le porte fièrement sur sa ceinture noire. Avec si peu de moyens venant d’USA judo, elle n’a pas le choix elle travaille en parallèle très tôt le matin. Elle s’entraîne ensuite sans compter en alternance avec une prépa physique intensive. De ce fait la récupération n’est pas toujours facile à gérer. Mais c’est une battante comme la culture américaine sait le faire : » if you want to get high you have to pay the price  » . si tu veux aller haut il faut en payer le prix. Mais Hannah ne lâche jamais rien !

Dynamique en communication

Depuis qu’elle est sur le circuit elle diversifie sa communication. A travers les réseaux sociaux, son site internet, ses photos de studio, ses animations et séances de dédicaces. Elle se bat aussi pour rechercher des sponsors qui l’aident à payer ses déplacements à travers la planète. C’est encore de l’énergie dépensée pour faire vivre sa passion.

hannah martin estefania garcia

Hannah MARTIN vs Estefania GARCIA

Se jouer de la Ranking-List

Alors que faire pour sortir de la pression de la Ranking-List lorsque vous êtes dans une petite nation du judo ? Comme Hannah ! Il faut choisir judicieusement ses sorties et tout donner à chaque fois. Elle est allée jusqu’aux Samoa, 24 h de transport,  pour aller chercher des points. Evidemment elle essaye de ne pas rater les tournois continentaux et va jusqu’en Mongolie pour ramener la médaille de bronze. Au dernier Tournoi de Paris, Morgane RIBOUT se souvient encore de ce 1er tour difficile contre elle. Vous l’avez compris son soucis est de bien figurer en haut du tableau pour éviter les têtes de listes au début. Elle est en passe de gagner son pari : au dernier pointage de l’ IJF elle est 18° rang mondiale ! De plus çà n’est pas sans émotion et joie qu’elle a reçue son invitation officielle pour le Master !

Alors quand vous la verrez combattre à Rio pour les championnats du Monde la semaine prochaine, ayez bien en tête son quotidien, tellement loin du niveau de vie supposé des sportifs américains. Avec son mental elle sera aux Jeux de Rio en 2016 vous pouvez en être sûr !

Si vous voulez en savoir plus sur elle et l’aider si le cœur vous en dit, voici le lien de son site officiel : http://judohannah.judopro.com/

Emmeric LE PERSON

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *